Clicky

Implants et prothèses

Implantologie : Guide complet sur la pose de l’implant dentaire

implantologie
Écrit par Nicolas

Les dents jouent un rôle capital dans la santé puisqu'elles sont liées à l'alimentation. À travers l'histoire, les êtres humains ont utilisé diverses techniques pour remplacer leurs dents manquantes, comme des coquillages ou des pierres dans les temps les plus reculés.

De nos jours, les praticiens dentaires utilisent l'implant qui s'avère une solution sûre et durable pour remplacer les dents inopérantes.

Découvrez dans cet article tout ce qu'il faut savoir sur un implant dentaire, du choix de l'implant, leurs différentes caractéristiques, le prix et le remboursement.

Qu'est-ce qu'un implant dentaire?

implant-dentaire

Un implant dentaire est une racine artificielle en titane destinée à accueillir une prothèse ou une couronne dentaire en céramique. Il vient se substituer à la racine d'une dent abîmée ou manquante.

Plus précisément, l'implant se présente comme une petite vis en titane, conique ou droite qui mesure entre 10 et 15 mm. En connectant l'os avec la prothèse, il permet de remplacer la ou les dents défectueuses et de conserver la fonction de mastication.

Les différents types d'implants

Il existe de nombreux types d'implant, du simple au très sophistiqué.

Parmi les implants dentaires, on retrouve : 

  • Implants dentaires de forme radiculaire
  • Mini-implant
  • Implant en forme de lame
  • Implant sous-périosté
  • Barre retenue par vis
  • Implant trans-osseux
  • Implant zygomatique

Les implants ayant une forme de racine, également connu sous le nom de radiculaire, sont les plus courants et constituent la plus grande partie des traitements. Conçu spécialement pour imiter la forme de la racine, ils s'adaptent parfaitement à l'ensemble des dents pour assurer un maintien et un confort optimal.

La pose de l'implant dentaire

radiographie-machoire

Dans un premier temps, avant de poser un implant dentaire, une planification doit être rigoureusement réalisée à l'occasion d'un examen préliminaire. Celui-ci inclut une radiographie de la mâchoire et parfois un scanner si le professionnel le juge nécessaire.

Au niveau de la pose, on parle de procédure ambulatoire. Cela signifie que cet acte peut être réalisé au cabinet même du chirurgien dentiste et qu'il ne nécessite pas de se rendre à l'hôpital.

De plus, les patients font l'objet d'une anesthésie locale ou générale, selon le nombre d'implants à poser, la technique employée et éventuellement l'état de stress avant l'opération.

On peut se faire installer un implant en une ou deux fois.​

  • L'implant dentaire immédiat
  • L'implant en deux phases

L'implant dentaire immédiat

Ce type d'implant dentaire est choisi lorsque l'on souhaite éviter d'ouvrir la gencive. Il est réalisé lors d'une visite unique. Afin de pouvoir poser l'implant en une seule fois, il est nécessaire de disposer d'une qualité et d'une quantité d'os suffisamment bonne et ne présenter aucune infection au niveau de l'alvéole.

L'implant dentaire en deux phases

Il peut être plus prudent de procéder à la pose d'un implant en deux phases. Dans ce cas, les deux interventions seront séparées par une période de trois à six mois, en fonction des cas. En effet, il est nécessaire de laisser l'implant s'intégrer à l'os avant de procéder à la pose de la prothèse.

Quels sont les avantages et les inconvénients?

avantage-inconvenient-implant

Les avantages principaux de l'implant dentaire, en comparaison avec les prothèses amovibles, sont le confort et la discrétion qu'il procure. En effet, il n'est pas nécessaire, comme dans le cas d'un bridge, de tailler les dents afin d'assurer la pose. Cela évite donc de toucher à l'émail.

Il existe d'autres bénéfices, tels que la préservation du capital osseux, qui assure la fonction essentielle de mastication. Sans cette dernière, l'os ne se régénère plus et commence à se résorber peu à peu, en dépit de la présence d'une prothèse amovible.​

De plus, une mastication de mauvaise qualité se traduit également par une moins bonne absorption des aliments, entraînant une dégradation de la santé en général. Ainsi, un lien est parfois établi entre l'augmentation du taux de cholestérol et la nécessité de réaliser un implant afin d'améliorer la nutrition d'une personne.

La pose d'un implant dentaire est également une intervention sûr qui comporte très peu de risques et les chances de succès sont proches de 90%. Dans quelques cas seulement, il est nécessaire de consulter le dentiste, notamment en cas de douleur ou d'inconfort. En principe, l'implant doit être indolore.​

Enfin, l'implant, conçu pour se rapprocher au maximum de l'apparence d'une dent, permet de conserver l'esthétique de votre dentition, sur une période pouvant aller jusqu'à 16 ans.

Par contre, certains désagréments peuvent subvenir suite à la chirurgie dentaire, comme une inflammation, entraînant une douleur et un saignement.

Toutefois, ces cas sont largement minoritaires et surviennent en général lorsque certaines précautions n'ont pas été prises ou que l'implant a été mal posé. C'est pourquoi, dans ce cas, il est indispensable de retourner consulter son chirurgien dentiste.

Dans des situations beaucoup plus rares, si l'implant dentaire subit un choc et se casse ou se désolidarise, il existe une possibilité d'infection.​

Enfin, procéder à la pose d'un implant dentaire représente un coût initial un peu plus élevé que d'autres types de techniques. En effet, cette pratique est issue d'une technologie conçue pour durer et demande donc un certain investissement.​

AVANTAGES

  • Confort
  • Discrétion
  • Maintien du capital osseux
  • Intervention sûr et indolore
  • Bonne esthétique

INCONVÉNIENTS

  • Possibilité d'inflammation
  • Infection
  • Coût élevé

Les contre-indications

On peut décider de recourir à la chirurgie implantologique à tout âge. Cela dit, lorsque vous consultez un chirurgien dentaire en vue de vous faire poser un implant, il est indispensable de lui donner certaines informations, notamment sur les traitements médicaux en cours.

La pose d'un implant est contre-indiquée dans certains cas, notamment si vous souffrez d'un diabète insuffisamment contrôlé ou d'une parodontite non stabilisée.

Par contre, il se peut que la pose d'un implant dentaire ne soit pas possible. Votre dentiste vous indiquera alors des solutions alternatives de prothèse dentaire, telles que les dents sur pivot, le dentier ou encore le bridge dentaire.​

Le prix et le remboursement

implant-dentaire-prix

Le coût d'un implant dentaire dépend de plusieurs facteurs. Les tarifs seront légèrement supérieurs dans une grande ville comme Paris. La réputation et les équipements du chirurgien sont également des variables qui peuvent avoir une influence sur le prix.

Le protocole diffère un peu, selon les praticiens : type de cire de diagnostic, guides radiologique et de positionnement, entre autres. Selon le cas du patient, il est nécessaire de pratiquer certaines opérations annexes telles qu'une greffe de comblement ou encore la pose d'une prothèse provisoire.

Certaines personnes font également le choix de faire poser un implant à l'étranger afin de baisser le montant de l'addition. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à demander des devis à plusieurs professionnels afin de pouvoir comparer les tarifs autour de chez soi ou ailleurs avant de se lancer.

En effet, dans un cabinet dentaire en France, on peut compter sur une fourchette de 800 à 1900 euros pour l'implant dentaire. À ce prix, il faudra ajouter encore le coût supplémentaire de la couronne.

Comme nous l'avons dit plus haut, le tarif d'un implant, des examens pré-opératoires jusqu'à la pose de la couronne, peuvent varier sensiblement d'un cas à l'autre et selon le professionnel choisi.

En ce qui concerne le remboursement , il faut savoir que la Sécurité sociale ne rembourse qu'une petite partie du montant engagé sur les soins et la couronne. Cette somme ne dépasse pas, en général, 75,25 euros. L'implant en lui-même ne fait l'objet d'aucun remboursement. Il faut alors se tourner vers sa mutuelle qui pourra éventuellement prendre en charge le restant des dépenses sous certaines conditions.

Cliquez ici pour comparer plusieurs mutuelles afin de trouver celle qui remboursera les coûts des implants dentaires.


Conseils d'entretien de l'implant dentaire

L'entretien de l'implant dentaire est l'une des garanties de leur durabilité et de leur bon fonctionnement.

En général l'opération implantologique fait suite à la présence d'une dent malade. Le premier conseil que l'on peut donner à une personne qui vient de se faire poser un implant dentaire est très simple; c'est adopter ou conserver une bonne hygiène dentaire.

Par ailleurs, les implants dentaires ont une taille légèrement différente par rapport à une dent naturelle. Cette différence peut créer des espaces qu'il est indispensable de nettoyer méticuleusement.

Un suivi de qualité auprès de votre praticien assurera également la bonne santé de votre implant et de votre dentition en général​.

Prenez votre temps pour faire le bon choix

A moins d'être dans l'urgence, mieux vaut prendre le temps de réunir toutes les conditions nécessaires à une pose d'implant dentaire réussie. En effet, il est primordial de choisir le bon praticien en comparant les méthodes et les tarifs, tout d'abord. Ensuite, vous renseigner sur les possibilités de remboursement offertes par la Sécurité sociale ainsi que votre Mutuelle.

L'implantologie est une pratique courante et sûre, aujourd'hui. Il y a donc peu de risque de mal poser l'implant dentaire ou de subir une infection post-opératoire. Toutefois, réaliser cet acte dentaire auprès d'un professionnel de qualité renforcera votre confiance et la durée de votre implant.​

bon-choix-implant
Implantologie : Guide complet sur la pose de l’implant dentaire
5 (100%) 2 votes

Rédiger un commentaire