Pourquoi faire une couronne dentaire contre les dents endommagées ?

Pourquoi faire une couronne dentaire contre les dents endommagées ?

Dans le jargon médical, la couronne dentaire désigne la partie émergée de la dent. Cette expression désigne aussi le matériel qui sert à couvrir ou à envelopper une dent abîmée afin de la protéger et éviter qu'elle subisse des dégâts plus conséquents. C'est l'une des méthodes les plus utilisées et les plus efficaces pour soulager les patients aux dents abimées. Non seulement cette solution est efficace, mais elle est aussi durable et permet de reconstituer à l'identique la dent abîmée. 

Dans quels cas le dentiste préconise-t-il une couronne dentaire ?

Les dents définitives sont normalement faites pour durer toute la vie. Mais suite à une carie que l'on n'a pas soignée à temps, ou à un accident de nature quelconque, il peut arriver que la dent soit trop endommagée pour continuer à servir. Dans ce cas, une couronne dentaire peut donc être utilisée. Le dentiste peut donc la recommander dans l'un des cas suivants :

  • Fracture ou cassure (la dent s'est brisée et a perdu une partie de son armature)
  • Carie extensive (la carie a détruit une grande partie de la dent qui devient trop usée)
  • Dents trop décolorées
  • Dents mal formées (la dent peut adopter une position inadéquate)
  • Recherche de l'amélioration du sourire
  • Renforcement d'une dent
  • Recouvrement d'un implant dentaire
  • Recouvrir une dent ayant une obturation trop conséquente
couronne-dentaire-pourquoi

Les différents types de couronnes dentaires

Les couronnes peuvent être faites de différents matériaux ou alliages de matériaux. On peut trouver les couronnes dentaires en céramique, en porcelaine, en métal, en alumine ou en alliage de métaux etc.

Les couronnes céramo-céramiques ou couronnes ''tout céramique''

Ce sont des couronnes dentaires qui coûtent relativement cher. Elles sont faites entièrement en céramique. On les appelle encore des couronnes en céramique pure. Leur avantage principal est qu'elles sont bio compatibles, elles sont donc parfaitement supportées par la plupart des organismes. Par conséquent, même s'il existe, le risque de rejet ou d'allergie avec les couronnes en céramique est extrêmement faible. D'autre part, leur aspect extérieur imite parfaitement la dent naturelle.

​Les couronnes céramo-métaliques

Ce sont des couronnes durables. Elles coûtent moins cher que les couronnes céramo-céramiques. Elles sont faites d'un alliage de céramique et de métal. La partie interne est faite d'un métal qui est ensuite recouvert d'une fine couche de céramique. Elles sont particulièrement solides, et leur rapport qualité-prix en fait la catégorie de couronne la plus demandée.

​Les couronnes en or et en céramique

Ces dernières sont assez chères. Elles ont l'avantage de mieux résister à la mastication, et d'être particulièrement bien tolérées par l'organisme. Elles durent beaucoup plus longtemps et causent très peu de dégâts aux dents voisines. Ce type de couronne est donc constitué d'une armature en or quasiment pur, recouverte de céramique.

​Les couronnes en porcelaine

Ce sont les couronnes qui donnent le rendu qui se rapproche le plus du naturel. Tout comme les couronnes en or, les couronnes en porcelaine peuvent également faire l'objet d'un alliage avec des métaux précieux. Cet alliage porcelaine-métal donne un résultat remarquable du point de vue esthétique.

​Les couronnes en zircone

Elles sont faites d'un élément appelé oxyde de zirconium. Ce sont des couronnes à la pointe de la technologie en matière de dentisterie. Leur structure fait qu'elles ne provoquent aucune sorte d'allergie et elles permettent de maintenir la couleur naturelle de la dent. Sur le plan esthétique ces couronnes figurent parmi les meilleurs.

​Les couronnes en alumine

Les couronnes en alumine sont classées parmi les couronnes les plus avancées dans le domaine des nouvelles techniques de dentisterie. 

Quel type de couronne choisir ?

Même si le critère financier rentre en ligne de compte, le choix de la couronne doit dépendre avant tout de l'organisme du patient. En effet, pour des patients souffrant d'allergie à certains métaux, le choix de la couronne va se réduire aux couronnes sans métal. L'inverse sera vrai pour ceux qui souffrent d'une allergie à la céramique. Pour ne pas souffrir d'effets secondaires indésirables, ils devront s'orienter vers des couronnes faites en métal.

Par ailleurs, les patients qui le peuvent auront intérêt à choisir les prothèses les plus modernes, comme les couronnes en zircone.

Le processus d'installation des couronnes

pose-couronne-dentaire

Le processus de l'installation d'une couronne dentaire suit une méthodologie très stricte et peut se décliner en plusieurs étapes à savoir :

  • Le limage de la dent : c'est la première étape de l'opération. Elle consiste à tailler la dent de manière à se débarrasser de toute la structure défectueuse. On obtient à la fin de cette opération une dent dont la forme est adéquate pour servir de support à la couronne.
  • La prise des empreintes dentaires : c'est la seconde étape de l'opération. Le dentiste relève les empreintes de dents du patient. De ces empreintes sera fabriquée la couronne proprement dite.

Le prothésiste dentaire est celui qui est chargé de fabriquer la couronne. À partir des empreintes relevées par le dentiste, le prothésiste réalise un modèle en plâtre de la denture du patient. Cette denture sert finalement de support de la couronne. Ce support sera fait dans le matériau qu'aura choisi au préalable le patient. Grâce à son savoir-faire, le prothésiste dentaire réalisera une couronne morphologiquement identique à la dent endommagée.

La fabrication de la couronne peut prendre plusieurs semaines. En attendant que la couronne soit réalisée, le patient bénéficiera d'une couronne temporaire peu dure.​

  • La pose de la couronne : c'est la dernière étape. Une fois que la couronne dentaire est réalisée, le docteur passe à la pose celle-ci sur le support qui avait été au préalable préparé. Le support et la couronne sont reliés grâce à un ciment qui les maintient solidement.

Quand la couronne dentaire est très bien réalisée, aucun effet secondaire n'est à craindre. Par ailleurs, la couronne installée est si bien en harmonie avec les dents naturelles qu'on ne saurait distinguer l'une des autres.

La durée de vie d'une couronne dentaire

En général, après sa pose, une couronne peut durer plusieurs années. Vous pouvez la garder entre 5 et 10 années sans qu'elle se détériore. La longévité de la couronne dentaire dépend néanmoins en partie de matériau utilisé pour la concevoir et de l'hygiène bucco-dentaire adoptée par le patient.

C'est la raison pour laquelle après une telle opération, le patient devra absolument avoir une hygiène bucco-dentaire des plus irréprochables. Outre cela, les patients qui ont bénéficié d'une couronne dentaire devraient éviter de mâcher ou de casser des aliments trop durs (les os par exemple) avec les dents, ils devraient aussi éviter de les faire grincer ou de les contraindre de toute autre manière. Respecter ces recommandations permettra au patient de profiter pleinement et longuement de sa nouvelle denture.

Contre-indications

Malgré leurs effets bénéfiques connus, les couronnes sont contre-indiquées dans certains cas.

  • Pour un patient qui souffre de bruxisme (pathologie entraînant un grincement des dents ou une contracture soutenue de la mâchoire), les couronnes installées pourraient subir des dommages et même en causer aux dents saines voisines.
  • Si le patient souffre de gingivite ou de toute autre maladie de la gencive, l'installation d'une couronne dentaire serait préjudiciable pour cette dernière. Il faudrait dans ce cas soigner le patient dans un premier temps. Ce n'est qu'avec une gencive saine que l'installation d'une couronne peut être envisageable.

Les autres types de prothèses dentaires

Mise à part l'installation de la prothèse dentaire, d'autres traitements apparentés sont également possibles. Il s'agit de l'installation d'une dent sur pivot ou de l'installation d'un bridge dentaire, encore appelé pont dentaire.

Le pont dentaire est souvent conseillé dans le cas où il faut soigner une ou plusieurs dents abîmées. Le processus d'installation du pont dentaire ressemble de loin à celui de la mise en place d'une couronne.

type-prothese-dentaire

Lorsque la partie visible de la dent est endommagée d'une certaine manière et que la racine est encore solide, le dentiste peut conseiller l'installation d'un pivot. Dans ce cas une « tige » est insérée dans la racine. Cette « tige » - le pivot - est surmontée d'une couronne ou d'un bridge. La couronne peut être la dent naturelle de l'individu ou une dent artificielle. Mais le plus souvent c'est la dent naturelle qui est utilisée.

Les prix et remboursement

On se pose tous la question combien coute une couronne dentaire ? Il faut savoir que les couronnes dentaires ne sont pas toutes au même prix. Selon les matériaux utilisés, une couronne peut coûter entre 350 € et 900 €. Quel que soit le type de prothèse dentaire utilisé, la sécurité sociale vous rembourse 75,25 € soit 70% de la base de remboursement qui s'élève à 107,5 €.

Le mieux est de souscrire à une mutuelle dentaire avant d'avoir recours à l'installation de tout type de prothèse dentaire. La souscription à une mutuelle permet d'en faciliter la prise en charge et de réduire considérablement les coûts.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: