Rôle du stomatologue : quand faut-il le consulter ? - Zonedentaire.com

Rôle du stomatologue : quand faut-il le consulter ?

La stomatologie est née au cœur de la Première guerre mondiale alors que ceux qui faisaient à l'époque office de stomatologues étaient chargés de remodeler ce qu'on appelait communément les « gueules cassées ».

Toujours de nature esthétique, reconstructive et fonctionnelle, le champ d'activités de cette discipline s'est aujourd'hui beaucoup élargi. Et la maîtrise de l'art dentaire couplée au savoir médical apportent au stomatologue une compétence unique encore méconnue.

Qu'est-ce que la stomatologie ?

Cette spécialité médico-chirurgicale prend sa source du grec « stomatos » qui signifie bouche et « logos » correspondant à étude.

Elle s'intéresse au diagnostic et au traitement des pathologies, blessures et anomalies affectant le visage, la bouche, les dents et les maxillaires, incluant les affections au niveau des glandes salivaires. Elle entre dans le champ de la chirurgie maxillo-facial.

Que fait le stomatologue ?

stomatologue

La zone d'intervention du stomatologue – autrement nommé stomatologiste – est très vaste. Ce spécialiste, qui est chirurgien docteur en médecine, est souvent appelé à collaborer avec une équipe multidisciplinaire composée de neurochirurgiens, d'ORL, de dentistes, d'orthodontistes, de pédiatres,... afin d'être en mesure de diagnostiquer et de traiter, s'ils surviennent, les accidents de parcours.

Il peut travailler à l’hôpital (il est alors conventionné) ou dans un centre dentaire ou une clinique dentaire (à titre de libéral).

Dans le cadre de l'exercice de sa profession, il intervient :

  • avant la chirurgie – pour établir avec exactitude le ou les actes qu’il devra pratiquer.
  • lorsque le diagnostique est arrêté - pour pratiquer divers types de chirurgie.
  • en post-opératoire - pour assurer le suivi de ses patients.

Quand consulter un stomatologue ?

Il est utile de consulter un stomatologue, en urgence dentaire au besoin, en cas notamment de :

  • besoin d’extractions dentaires à risque.
  • circle
    extractions dentaires nécessitant une anesthésie.
  • besoin de chirurgie maxillo-facial et notamment lorsqu'il y a faiblesse au niveau des mâchoires.
  • tumeur bénigne ou maligne de la bouche ou de pathologies tumorales dentaires.
  • circle
    dysfonctionnement parodontal.
  • circle
    troubles relatifs à la muqueuse de la bouche.
  • circle
    problèmes affectant les glandes salivaires.
  • circle
    inflammation de la muqueuse buccale.
  • circle
    recours à la pose d'implant dentaire.
  • circle
    interventions pré-implantaires.
  • circle
    lésions au niveau des mâchoires.
  • circle
    besoin de chirurgie plastique et esthétique du visage.
  • circle
    besoin de chirurgie orthognatique (malformation des mâchoires).
  • circle
    dysmorphoses faciales.
  • circle
    rhinoplastie.
  • circle
    affections au niveau des glandes salivaires.
  • circle
    installation de prothèses maxillo-faciales..

Une formation de stomatologue à suivre pour exercer le métier

formation-stomatologue

Si le métier de stomatologue vous attire, sachez que de longues années d'études à la faculté de médecine vous attendent. Après avoir réussi les six premières années du tronc commun, comprenant des cours et des stages en milieu hospitalier, cinq autres années s'ajoutent à cette formation en vue d'une spécialisation en chirurgie générale puis deux de surspécialisation en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie.

Au terme de votre formation et après avoir passé les examens de certification nationale, soit après treize années d'études, un diplôme en chirurgie maxillo-faciale vous sera remis, vous rendant ainsi apte à exercer le métier de stomatologue.

Les qualités d’un excellent stomatologue

Ce métier impose à celui qui le pratique d'importantes responsabilités dû notamment à la réalisation d'actes chirurgicaux sous anesthésie générale. Il faut donc être pourvu d'une extrême rigueur, de beaucoup de méticulosité, d'une bonne capacité de concentration et surtout d'une grande capacité à faire face à une tension nerveuse considérable et soutenue.

De plus, le domaine de la chirurgie maxillo-faciale étant complexe et en constante évolution et les outils informatiques et chirurgicaux se transformant sans cesse, le stomatologue doit accepter de mettre à jour ses connaissances et ses compétences techniques, même après plusieurs années d'études.

Remarque : sachez que la rémunération d'un stomatologue s'établit entre 2500 euros et 8000 euros bruts mensuels, en fonction du secteur d'activité.

Il y a encore tant de choses à découvrir sur ce métier certes exigeant mais hautement fascinant, où science et esthétique s'entremêlent.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: