Clicky

Santé

Extraction dentaire : Ne plus avoir peur d’une avulsion dentaire

extraction-dentaire
Écrit par Nicolas

Un rendez-vous chez le dentiste est une source d’angoisse pour une grande partie de la population. Les professionnels ont beau tout essayer pour améliorer leur image, rien n’y fait ! Quand il est en plus question d'arracher une dent, c’est carrément la panique ! Sans doute que le proverbe « mentir comme un arracheur de dents » y est pour beaucoup.

La meilleure chose pour arriver détendu dans le cabinet de votre dentiste, en vue d’une chirurgie buccale, c’est de savoir ce qui va s’y passer. C'est pourquoi, dans cet article on passe le parcours de l'extraction dentaire sous la loupe.

Pourquoi la dent doit-elle être arrachée ?

dent-arrachee

Non, votre dentiste n’est pas un sadique qui prend plaisir à pratiquer des extractions dentaires ! S’il en arrive à cette conclusion, c’est qu’il n’y a plus aucun moyen de sauver la dent, ou que celle-ci n’est pas utile. Cette dent arrachée causera moins de soucis dans la poubelle que dans votre bouche.

Plusieurs décisions peuvent être prises pour arracher une dent :​

  • Une dent de lait malade. Il sera moins pénible pour l’enfant de se débarrasser d’elle, évitant une récidive de la douleur.
  • Une dent trop cariée. Le dentiste ne peut pas indéfiniment plomber une même dent, elle finit par être trop fragilisée.
  • Une dent cassée ou fissurée. S’il n’y a aucun espoir qu’elle ne se maintienne en un seul morceau, il vaut mieux l’arracher.
  • Une dent se déchausse. On emploie ce terme quand la dent ne fait plus corps avec la gencive, laissant entre elles un interstice où les aliments se coincent avec des conséquences gênantes, comme des abcès ou des rages de dents.
  • Une dent qui ne trouve pas sa place. Il arrive que l’arc de dentition soit petit par rapport au nombre de dents qui doit s’y implanter. Pratiquer une avulsion dentaire peut permettre aux autres dents d’avoir la place nécessaire à leur croissance.
  • Une dent de sagesse. Indispensables à nos ancêtres préhistoriques pour mâcher de la viande crue, elles ne nous servent plus à rien aujourd’hui. Certains individus n’en ont d’ailleurs plus, résultat darwinien d’une adaptation aux conditions de vie. Si elle est douloureuse, ou qu’elle déplace les autres sur l’arc dentaire, le dentiste préconisera de la retirer.

Les conséquences d'une extraction dentaire 

Vu qu’il va y avoir un trou béant dans votre dentition, cela va poser quelques petits soucis, mais ils seront bien vite réglés par votre dentiste.

  • Affaiblissement des dents mitoyennes à celle qui a été arrachée. Elles vont avoir tendance à  tomber dans l’orifice qui s’est ouvert à côté d’elles, entraînées par la pression de la mastication. Une pose d’implant dentaire sera alors proposée au patient pour remédier à ce problème.
  • Plombage qui se détache. Malgré toutes les précautions prisent par le dentiste, il se peut qu’il brusque, sans le vouloir, l’une des dents voisines de celle qu’il doit extraire. Et, ainsi il en décolle le plomb ou l’amalgame. Dans ce cas-là, un autre rendez-vous sera planifié pour réparer ce dommage.

Les différents types d'avulsion dentaire 

Il existe 2 façons d'extraire une dent:

  • L'exodontie est une extraction dentaire simple. Elle ne pose pas de problème et se pratique dans le cabinet du dentiste lors d’un rendez-vous normal.
  • L'odontectomie est une extraction dentaire plus compliquée. On la pratique quand les dents sont fracturées en plusieurs morceaux, quand elles sont difficiles d’accès (comme les dents de sagesse) ou quand elles n’ont pas une forme réglementaire. Elle peut faire l’objet d’un rendez-vous spécifique, parfois même à l'hôpital.

En pratique, ça se passe comment ?

operation-extraction-dentaire

L'extraction dentaire se fait en 5 petites étapes:

  • Étape 1 : Qu’il s’agit d’une extraction simple ou d’une extraction plus compliquée, tout commence par une radio, grâce à laquelle le praticien pourra évaluer le travail à effectuer.
  • Étape 2 : Dans le cabinet dentaire, le dentiste fait une anesthésie par piqûre pour endormir les nerfs autour de la dent. Pour une intervention plus compliquée en hôpital, l’anesthésie pourra être générale et se faire à l’aide d’un masque.
  • Étape 3 : Le dentiste décolle la dent de la gencive grâce à un petit instrument plat appelé syndesmotome. Si la dent n’est pas encore sortie, comme cela peut être le cas pour les dents de sagesse, une petite incision sera pratiquée dans la gencive. 
  • Étape 4 : Le dentiste utilise son davier, sorte de petit tournevis plat, pour faire bouger la dent.
  • Étape 5Extraction verticale à l’aide d’une pince, suivie d’une suture si la plaie est trop importante.

Les principales complications post-opératoires

L’arrachage d’une dent est un acte de chirurgie, moins important que d’autres certes, mais qui peut apporter quelques complications.

Mais ne vous inquiétez pas, des solutions existent !

  • La douleur. Quand l’anesthésie prend fin, la douleur du traumatisme se réveille. Elle sera intense les 48 premières heures suivant l’extraction dentaire et aura disparue totalement au bout de 5 jours maximum.
  • Les saignements. Même s'ils sont normaux, ils doivent s’arrêter ou du moins être moins abondantes au bout d’une heure.
  • Un gonflement et des hématomes peuvent apparaître dans les 5 jours suivants l’opération. Appliquez alors des compresses froides le premier jour et chaudes le second pour faire dégonfler la zone gonflée.
  • Une paresthésie peut survenir, se traduisant par une perte de sensibilité au niveau de la langue et de la mâchoire inférieure.

Si ces symptômes persistent alors consultez rapidement votre dentiste.


Cicatrisation après l'opération

Pour que tout se passe au mieux et que votre rétablissement soit rapide, quelques recommandations sont à suivre pendant les premières 24 heures :

  • Restez au calme, ce qui maintient la circulation sanguine à un niveau ralenti, facilitant la cicatrisation.
  • Éviter de vous rincer la bouche et de vous brosser les dents.
  • Éviter les boissons et les nourritures chaudes qui favorisent les saignements en activant la circulation sanguine.
  • Ne buvez pas à la paille car cela crée un phénomène d’aspiration dans la bouche qui peut déloger le caillot en formation et laisser la place à une infection accompagnée de fièvre, d’écoulement de pus et de vomissements.
  • Le tabac et l'alcool sont interdits : ils augmenteraient fortement les risques d’infection.

Quand l’extraction dentaire est-elle impossible ?

Arracher une dent n’est pas un acte anodin même s'il est couramment pratiqué par les dentistes. Il faut que le patient soit en bonne forme pour que l’intervention ait lieu, pour éviter au maximum les complications post opératoire. En effet, si le patient est fortement enrhumé et éternue sans arrêt, il faudra reporter l’extraction, car en éternuant il risque fort de déloger le caillot sanguin formé dans l’alvéole.

Dans d’autres cas, l’extraction dentaire peut être impossible, car elle serait trop dangereuse pour le patient et il faudra trouver d’autres solutions pour s’occuper de la dent malade.

C’est le cas des femmes enceintes (surtout au premier et au troisième trimestre de gestation), des patients atteints d’un cancer placé sous chimiothérapie ou radiothérapie, ou encore des patients traités par anticoagulants (une extraction dentaire pouvant entraîner une hémorragie importante).


Prix et remboursement d'une avulsion dentaire

Les avulsions dentaires sont prisent en charge à 70% par la Sécurité Sociale.

Soin dentaire

Prix

Remboursement

Extraction dent de lait

16,72 €

11,70 €

Extraction dent de sagesse

83,60 €*

58,52 €**

Extraction dent définitive

33,44 €

23,46 €


*Le prix pour l'extraction d'une seule dent de sagesse. Chaque dent suivante est facturé au prix de 41,80€.

​** La somme du remboursement pour la première dent. Chaque dent suivante est remboursée de 29.26€.

Il faut ajouter à cela 1€ supplémentaire par acte si celui-ci est réalisé par un stomatologue et non un dentiste, comme c’est souvent le cas pour les dents de sagesse. Votre praticien peut aussi vous facturer des dépassements d’honoraires qui sont parfois pris en charge par les mutuelles complémentaires.

Fini avec la peur du dentiste


fini-peur-dentiste

Il ne faut plus avoir peur d'une extraction dentaire et du dentiste. Même si le passage chez le dentiste est moins agréable qu’un massage aux pierres chaudes, il va quand même vous éviter des douleurs dentaires sévères, des rages de dents, des abcès et toute une série d’autres réjouissances.

Pour que la visite chez votre dentiste reste un plaisir, prenez grand soin de vos dents, obligez-vous à une consultation annuelle et consultez dès qu’une douleur se fait sentir, même si elle a disparu deux jours après, car elle reste un signal d’alarme.

Si vous appliquez tous ces préceptes, vous verrez votre dentiste et son travail d'un autre œil !

Extraction dentaire : Ne plus avoir peur d’une avulsion dentaire
Notez cet article

Rédiger un commentaire