Clicky

Santé

Agénésie dentaire : conseils pour remédier à l’anomalie dentaire

Avoir une belle dentition est primordial pour le bien-être, l’épanouissement social et professionnel. Même si elle touche de plus en plus de sujets, l’agénésie dentaire reste une maladie peu connue bien que les traitements disponibles parviennent à venir à bout des cas les plus sérieux. De quoi s’agit-il? Quels sont les causes cachées de l’anomalie? Comment y remédier en trouvant les solutions de remboursements les plus favorables?

Qu’est-ce qu’une agénésie dentaire ?

agenesie

L’agénésie dentaire est une anomalie qui concerne la pousse des dents. Autrement dit, on constate chez la personne touchée par cette maladie que certaines dents n’apparaissent jamais. Le bourgeon, qui normalement se trouve sous la gencive et à partir duquel la dent se forme, est inexistant.

Le dentiste commence généralement par une radiographie, mais ne peut confirmer le diagnostic de la maladie qu’avec une radio panoramique plus pointue. Même si l’agénésie dentaire est indolore (contrairement aux kystes qui nécessitent une extraction dentaire), elle a des conséquences graves. Non seulement le malade rencontrera des soucis d’ordre esthétique, mais sera aussi confronté à des problèmes alvéolaires sérieux.

Qu’elle soit unilatérale, touchant un seul côté de mâchoire, ou bilatérale, en touchant les 2, la maladie concerne les dents de sagesse, les prémolaires et les incisives.

Aperçu sur la manifestation de la maladie

Chez l’enfant, les dents de lait se développent en moyenne entre 6 mois et 2 ans et demi. Au total, elles sont au nombre de 20, mais peuvent toutefois être incomplètes. Comme les dents de lait poussent avec des intervalles entre les molaires et les incisives, l’enfant peut présenter des signes temporaires d’agénésie dentaire.

Inutile de s’inquiéter! Seule une défaillance des dents définitive peut être considérée comme sérieuse et affecter l’alignement de la dentition une fois le sujet devenu adulte. Sachant qu’on ne parle de dentition définitive que lorsque l’enfant a entre 6 et 12 ans, une radio panoramique devra être réalisée pour confirmer l’absence ou non des germes dentaires.

Causes initiales à l’origine de l'agénésie dentaire

Plusieurs causes liées à cette anomalie restent inconnues. Cependant, on peut relever 3 raisons principales qui justifient l’absence du germe dentaire :

  • Héritage génétique : Si plusieurs membres d’une même famille sont confrontés à cette maladie, il est fort probable que celle-ci se transmette à travers les générations, devenant ainsi une maladie portée par les gènes.
  • Perturbations environnementales : Une carence en vitamine D chez le fœtus peut empêcher l’apparition des dents. Le choc affectif est tout autant l’une des causes de l’agénésie dentaire.
  • Traitements lourds : On peut observer cette maladie chez un sujet soumis à la chimiothérapie au moment où ses dents se développent.

Les types d'agénésies dentaires

Il existe 3 types d’agénésies dentaires. Cette distinction tient compte d’un paramètre unique, le nombre de dents affectées par l’anomalie :

  • Hypodontie
  • Oligodontie
  • Anodontie

Hypodontie

Elle touche généralement l’incisive latérale du haut ou la 2ème prémolaire du bas. Dans ce cas, le nombre des dents inexistantes est compris entre 1 et 6. Elle touche 6% de la population.

​Oligodontie

Avec l’apparition simultanée d’autres maladies dentaires qui modifient l’apparence et la couleur des dents déjà existante, elle se manifeste par une défaillance de 6 dents au minimum. Elle touche 1 à 7 cas sur 100 000 nouveau-nés.

Anodontie

C’est le cas le plus grave et le plus rare de la maladie. Le sujet est alors totalement édenté à cause d’anomalies générales affectant l’organisme. Très rare.

Quels traitements pour soigner une agénésie dentaire?

Le traitement de l’agénésie dentaire dépend de l’âge du patient et implique une intervention en adéquation avec l’état et l’évolution de la dentition pendant l’enfance ou à l’âge adulte.

Avant 17 ans

Si la totalité des dents définitives n’est pas encore apparue, il n’est pas possible de poser un implant dentaire. Dans un premier temps, le dentiste doit déterminer la dent manquante.

  • S’il s’agit d’une prémolaire, on conservera la dent de lait qui permettra de garder l’espace et de conserver l’os dentaire. Ce n’est qu’à 17 ans qu’un implant sera posé.
  • S’il s’agit d’une incisive, on ne pourra pas garder la dent de lait. Son emplacement dans la dentition étant trop apparent, sa taille et sa couleur poseront toujours problème. Il faudra d’abord poser un bridge pour conserver l’espace suffisant à la pose de prothèse dentaire une fois le sujet aura atteint l’âge adulte.

A savoir : Avant 17 ans, le traitement pour l’agénésie ne peut être que provisoire, une manière de préparer le terrain pour la solution finale qui n’aura lieu qu’une fois le patient aura obtenu toutes ses dents définitives.

A l’âge adulte

A ce moment, 2 solutions sont envisageables :

  • Si les autres dents avoisinantes (molaire-incisive-dent de sagesse) comblent l’espace produit par la dent manquante, il sera inutile de procéder à l’intervention. C’est pour cette raison qu’il est primordial d’attendre la formation définitive de la dentition avant de refaire ses dents.
  • Si l’espace est encore présent, le dentiste procédera à la pose d’un implant durable et solide que le sujet pourra garder pendant des décennies. Moins coûteux, le bridge est une solution qui nécessite beaucoup trop d’entretien et de précautions.

Quelles sont les modalités de remboursement pour une agénésie ?

remboursement-agenesie

L’Assurance Maladie prend en charge la pose d’implants et de prothèses et ce depuis le 28 juin 2007. Ce remboursement concerne uniquement les enfants (de 6 ans jusqu’à la fin de leur croissance) souffrant d’agénésie dentaire. A partir de 2012, les adultes sont aussi concernés par cette prise en charge.

Des démarches rigoureuses doivent être suivies à la lettre pour obtenir une prise en charge par l’Assurance :

  • Le dentiste remplit un document contenant le diagnostic complet de la maladie ainsi que le traitement choisi pour remédier à l’agénésie dentaire.
  • Le dentiste alimente le dossier par une radio panoramique confirmant qu’il s’agit d’une agénésie définitive et non passagère.
  • L’âge du patient est déterminé grâce à une radio de la main et du poignet pour les adolescents entre 14 et 17 ans.
  • Adresser le dossier à la CPAM pour obtenir la confirmation du service médical et bénéficier de la prise en charge.

Si la requête auprès de la Sécurité Sociale est acceptée, le patient peut entamer le traitement et refaire ses dents chez le dentiste. En cas de refus, un recours peut être formulé.

La pose d’un implant étant la solution la plus efficace, elle implique des honoraires assez conséquents. Il faudra compter au moins 900 euros pour une dent qui parait naturelle et qui dure longtemps. Le recours à une mutuelle santé est alors nécessaire pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

Conclusion

Ainsi, pour remédier à l’agénésie de manière définitive, il faut attendre l’âge adulte. Cependant, un diagnostic précoce chez l’enfant ne peut que renforcer les résultats ultérieurs du traitement. Le choix d’une mutuelle reste alors décisif pour obtenir un implant dentaire durable tout en respectant l’aspect esthétique de la dentition!

Agénésie dentaire : conseils pour remédier à l’anomalie dentaire
4 (80%) 1 vote

Rédiger un commentaire

DÉCOUVREZ NOTRE COMPARATEUR MUTUELLE SANTÉCLIQUEZ-ICI