Le détartrage dentaire chez le dentiste - Pourquoi est-ce important?

Le détartrage dentaire chez le dentiste – Pourquoi est-ce important?

Le tartre dentaire est une des affections bucco-dentaires les plus répandues. La formation du tartre est liée à l’accumulation de la plaque dentaire, cause principale de l’apparition des caries et des pathologies dentaires plus sévères. Pour éviter ces désagréments, il est recommandé de procéder régulièrement à un détartrage dentaire.

Comment se forme le tartre dentaire ?

tartre-dentaire

Pour comprendre la formation du tartre sur les dents, il faut s’intéresser à la plaque. La plaque est une pellicule blanchâtre qui se forme à la surface de l’émail, constituée d’un mélange de protéines salivaires, de bactéries et de microparticules provenant des aliments. Un brossage régulier et bien réalisé permet d’éliminer efficacement la plaque.

Lorsque la plaque n’est pas traitée correctement, elle se minéralise et se transforme en tartre. Le tartre se forme au contact des ions calcium et phosphore dissous dans la salive. Contrairement à la plaque, le brossage ne permet pas d’éliminer le tartre et seul le détartrage dentaire est efficace.

Le tartre se forme essentiellement sur la face interne des dents, celle en contact direct avec la salive. Lorsque le tartre s’accumule sur la face émergée de la dent, il est bien visible et on parle de tartre supra-gingival. À l’inverse, le tartre est moins visible lorsqu’il se forme au niveau de la racine, on parle alors de tartre sous-gingival.

La formation du tartre dépend de trois facteurs :

  • La qualité du brossage
  • le pH de la salive
  • La quantité de salive produite

Naturellement, un brossage trop rapide ou non réalisé avec les bons gestes favorisera l’accumulation de la plaque, puis la formation du tartre.

Un pH basique facilite la transformation des ions calcium dissous dans la salive en carbonate de calcium, constituant principal du tartre.

Et, une production élevée de salive augmente la quantité d’ions calcium dissous, favorisant la formation du tartre.

Ces trois facteurs dépendent en partie de l’état physiologique et des habitudes propres à chaque individu. L’alimentation est le facteur déterminant du pH de la salive. D’autres facteurs exogènes comme le tabagisme et certaines pathologies ou traitements peuvent également influer sur le pH et la production de salive.

Quelles sont les conséquences du tartre ?

carie-dentaire

Le tartre, poreux, n’empêche pas la formation de la plaque. Les bactéries, la salive et les particules alimentaires peuvent passer à travers le tartre et former à nouveau une plaque. Cette plaque étant inaccessible, elle ne sera pas éliminée par le brossage.

La plaque elle-même est responsable de l’apparition des caries et des pathologies du parodonte. Le parodonte comprend la gencive, l’os maxillaire et tous les autres tissus qui soutiennent la dent. Le tartre sous-gingival, en contact direct avec le parodonte, est davantage impliqué dans l’apparition des maladies parodontales comme la gingivite et la parodontite.

​Enfin, certaines études scientifiques démontrent une corrélation entre la formation du tartre et le risque d’apparition de certaines maladies cardiovasculaires et cérébrales. Les bactéries responsables du tartre contribuent à la formation des plaques d’athérome. Ce lien de cause à effet serait encore plus direct entre les pathologies parodontales, conséquence principale du tartre et les maladies cardiovasculaires.

En quoi consiste le détartrage dentaire ?

suppression-tartre

Le seul traitement efficace contre le tartre est le détartrage dentaire, qui consiste à retirer mécaniquement le tartre à l’aide de divers outils. Il s’agit d’un acte médical qui doit être réalisé par un professionnel.

Il existe trois méthodes efficaces de détartrage :

  • Le détartrage par sablage
  • Le détartrage par ultrasons
  • Le détartrage à l’aide d’outils mécaniques

Le détartrage par sablage consiste à projeter sur le tartre de l’eau sous pression contenant des microparticules composées de matériaux semblables à ceux du tartre. L’eau sous pression est projetée sur la dent à l’aide d’une buse manipulée par le dentiste. Cette méthode est surtout utilisée dans le traitement du tartre supra-gingival.

Le détartrage par ultrasons consiste à appliquer un embout vibrant sur la surface de la dent. L’embout émet des vibrations à haute fréquence qui éclatent le tartre sans endommager la dent. Indolore et très efficace, cette technique permet à la fois de traiter le tartre supra-gingival et sous-gingival.

Des instruments appelés « curettes parodontales » utilisés en complément des autres méthodes de détartrage permettent d’enlever le tartre par grattage. Ces curettes sont constituées d’un manche ergonomique comportant aux deux bouts deux fines lames en forme de crochet.

Un polissage et un traitement au fluor peuvent également être appliqués en complément du détartrage pour prévenir la formation du tartre.

Comment prévenir l’apparition du tartre ?

brossage-dents

Un brossage régulier permet d’éliminer la plaque et de prévenir la formation de tartre. Les aliments qui diminuent le pH de la salive comme le vin, la plupart des légumes, les fruits et les boissons à base de fruits favorisent la formation du tartre. Il est donc important de se brosser les dents et de se rincer la bouche après la prise de ces aliments.

La banane figure parmi les aliments qui sont les plus impliqués dans l’apparition du tartre.. Sa consistance pâteuse qui adhère facilement aux dents pour former la plaque et son pH alcalin sont des facteurs importants de l’apparition du tartre. D’autres aliments favorisant l’accumulation du tartre comme les fruits secs, les bonbons et les boissons sucrées, sont à consommer avec modération pour éviter la formation du tartre.

Il faut 2 à 3 jours en moyenne pour que la plaque se transforme progressivement en tartre dent. Pour prévenir efficacement la formation du tartre, le brossage doit être réalisé quotidiennement, 2 à 3 fois par jour. Le brossage des zones difficiles d’accès comme la face intérieure des incisives peut être amélioré à l’aide d’une brosse électrique.

Un bon brossage doit durer entre 2 et 3 minutes, avec une brosse souple de préférence. Chaque dent doit être brossée individuellement avec un geste vertical sans appuyer trop fort. Le brossage horizontal est à proscrire, car il n’élimine pas efficacement la plaque et fragilise même la gencive.

L’utilisation du fil dentaire en complément du brossage est également recommandée. Le fil dentaire permet d’éliminer la plaque qui s’est accumulée dans l’espace entre les dents. Certains bains de bouche améliorent également la qualité du nettoyage en neutralisant le pH de la bouche.

En outre, un brossage au bicarbonate de soude permet de prévenir efficacement l’apparition du tartre. En plus d’empêcher la formation du tartre, le bicarbonate de soude est utilisé pour le blanchiment des dents. Pour une efficacité optimale, les dentistes recommandent un brossage au bicarbonate tous les 10 jours.

Outre le brossage des dents, le nettoyage de la langue contribue à une bonne hygiène bucco-dentaire. Un nettoyage régulier de la langue contribue à lutter contre la formation de la plaque et du tartre. Des brosses et grattoirs à langues vendus en pharmacie sont efficaces pour le nettoyage de la langue.

Mais souvent, l’apparition du tartre est plus ou moins inévitable. Selon l’importance du tartre, il est recommandé de réaliser un détartrage tous les 6 mois à 1 an. Outre son aspect esthétique, le détartrage diminue le risque d’apparition des maladies parodontales et des caries dentaires.

Le détartrage dentaire en France

En France, le détartrage dentaire ne peut être réalisé que par un dentiste. Le détartrage figure parmi les motifs les plus récurrents d’une visite chez le dentiste. Ainsi, plus de la moitié des consultations dentaires en France concernent un contrôle et/ou un détartrage.

Bien qu’il compte parmi les soins dentaires les plus courants, le détartrage n’est remboursé qu’à 70 % par l’assurance maladie. Le détartrage est remboursé dans une limite de deux séances par an, ce qui correspond à la fréquence d’une fois tous les 6 mois recommandée par les dentistes. Sauf en cas de complications comme une parodontite, une séance de détartrage classique dure une demi-heure en moyenne.

En 2016, le prix détartrage en France s’élève à 28,92 €, soit une prise en charge de 20,24 € par l’assurance maladie. Hormis la participation forfaitaire de 1 €, les 30 % restants peuvent être remboursés par une mutuelle de santé.

À noter que certains soins pratiqués en complément du détartrage au titre des dépassements d’honoraires ne sont jamais remboursés par l’assurance maladie. Il est notamment intéressant de mettre le doigt sur le traitement des pathologies parodontales, souvent due au tartre dent, mais qui n’est pas pour autant remboursé par l’assurance maladie. Ces dépassements, parfois abusifs, peuvent aboutir à des factures de plusieurs centaines d’euros !

Conclusion

S’il n’est pas dangereux en soi, le tartre peut être à l’origine de pathologies bucco-dentaires, cardiaques et cérébrales qui ont des conséquences beaucoup plus néfastes sur la santé. Une bonne hygiène bucco-dentaire protège plus ou moins bien contre le tartre, mais il est conseillé de faire une à deux séances de détartrage dentaire par an.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: